S’expatrier au Portugal : 5 conseils pour réussir son expatriation

Un sondage récent révèle qu’une famille sur 5 qui s’expatrie au Portugal retourne dans son pays dans les 18 mois suivants.

 

La cause principale : une mauvaise préparation du projet et les difficultés qui en découlent.

 

Pour éviter ces situations, voici 5 conseils que j’aurai aimé recevoir avant de m’expatrier au Portugal. 👇

Abonne-toi pour ne rien manquer sur la vie au Portugal 👇

Conseil n°1 : anticiper les formalités pour s’expatrier au Portugal

Contrairement aux idées reçues, certaines formalités sont plus urgentes que d’autres. 

 

Par exemple, on s’inquiète beaucoup pour les démarches liées à la santé alors que finalement, elles se font toujours progressivement (par la force des choses parfois).

 

👉 D’ailleurs ce genre de démarche peut se faire à distance, après votre installation.

 

Par contre, les inscriptions scolaires ou les formalités liées à la légalisation du véhicule nécessitent de s’y prendre un peu à l’avance. 

 

Pour cela, vous aurez besoin de quelques documents émanant de votre ancien pays de résidence. 

Je pense par exemple à l’attestation de résidence délivrée par la mairie ou le consulat (immatriculation des véhicules) et les bulletins scolaires (ou certificat de radiation) qui nécessitent le cachet de la mairie.

A ne pas oublier avant de partir pour économiser un aller-retour 👍

Le Certificat de conformité européen (COC) pour la voiture ou l’apostille pour l’inscription scolaire peuvent être reçus par courrier.

Conseil n°2 : sécuriser le projet avant de s’expatrier

Chaque projet d’expatriation est différent. Il peut se passer une multitude de scénarios imprévus qui impactent vos plans (santé, divorce, mutation, etc.)

 

Mais certains peuvent être évités

 

Tout simplement car la plupart des difficultés d’expatriation sont liées à une mauvaise préparation du projet (souvent d’un point de vue professionnel ou financier).

 

Il arrive aussi que certains retournent vivre dans leur pays à cause d’un problème d’adaptation, surtout en lien avec l’absence des proches. L’ expérience de vie reste enrichissante.

 

👋 Quoi qu’il en soit, avant de partir, il est important d’avoir :

N’oublions pas que le coût de la vie au Portugal est un peu moins cher qu’en France, mais de pas grand chose. 

Enfin, notez que pour une expatriation réussie, un couple avec un train de vie “standard” a besoin d’environ 2000 à 2500 € par mois pour vivre correctement au Portugal.

Conseil n°3 : lister les avantages et les inconvénients d’une expatriation au Portugal

Quand on décide de s’expatrier au Portugal, on n’a pas tous les mêmes motivations de départ.

De ce fait, on peut lister une tonne d’avantages et d’inconvénients à partir vivre au Portugal. Tous différents, en fonction des situations de chacun.

Ce conseil peut paraître simpliste, mais je pense qu’il est précieux : je vous recommande de dresser une liste des avantages et des inconvénients qui VOUS affectent.

Bien entendu, votre liste comprendra une partie de critères personnels, et d’autres qui seront d’ordre général.

👉 Car vous pourrez lire des milliers d’articles sur le sujet, vous entendrez tout et son contraire. 

Tout simplement car nous n’avons pas tous les mêmes objectifs de vie.

Par exemple, ma propre liste d’avantages et d’inconvénients à une expatriation au Portugal était la suivante :

Avantages

Inconvénients

  • Meilleur cadre de vie ;
  • Pays plus petit et moins centré sur des enjeux internationaux ;
  • Plus de sécurité pour vivre en famille ;
  • Atmosphère accueillante et moins stressante ;
  • Hébergement chez la famille possible.
  • Questionnement au départ sur l’efficacité du système de santé ;
  • Peur pour la nouvelle adaptation des enfants ;
  • Vivre de revenus instables issus de mes missions freelance ;
  • Fiscalité moins avantageuse à partir d’un certain niveau de revenu ;
  • Perte des aides familiales.

Vous découvrirez certainement de nouveaux avantages et inconvénients à ajouter à cette liste.

Mais je vous déconseille d’écouter ce que vous entendez.

💬 Vivez, pour construire votre propre avis.

Par exemple pour moi, le climat très doux du Portugal n’est pas un motif d’expatriation (même si j’ai bien aimé garder mon bronzage une bonne partie de l’année). Pour d’autres, ça l’est. 

Votre liste de départ vous aidera à prendre une décision : partir vivre au Portugal n’est pas la meilleure solution pour tout le monde. 

Conseil n°4 : définir un plan d’expatriation avant de s’expatrier au Portugal

Il n’y a pas de bonnes ou mauvaise raison de vouloir s’expatrier au Portugal. 

En revanche, il faut savoir pourquoi on part, et ce qu’on recherche.

  • Pourquoi quittez-vous votre pays, qu’est-ce qui vous fait fuir ? 
  • Pourquoi le Portugal et pas un autre pays, qu’est-ce qui vous attire ?

 

Ces questions sont essentielles pour une simple et unique raison : si vous ne savez pas y répondre, c’est que l’expatriation n’est peut-être pas la solution.

👉 S’expatrier au Portugal quand on quitte la France par exemple, c’est renoncer aux aides sociales. C’est aussi renoncer au “je veux tout, et tout de suite”. Alors si cet aspect financier n’est que secondaire dans votre quotidien, c’est une bonne chose.

👉 S’expatrier au Portugal c’est souvent revenir à l’essentiel, s’émerveiller des traditions et tout faire pour essayer de s’intégrer. Parce que le Portugal a une culture forte, qui mérite de vivre encore.

Alors pour ne pas vous sentir “dépaysés” ou souffrir d’un problème d’adaptation, je vous recommande de dresser ce que j’appelle un “plan d’expatriation”. 

Ce plan, c’est se conditionner et savoir :

Mais ne l’oublions pas : même s’il y a des projets d’expatriation “réussis”, à l’inverse, aucune aventure n’est “ratée”. L’expatriation est un parcours riche d’apprentissage, à court ou moyen terme.

Conseil n°5 : bien choisir le lieu de l’expatriation

Selon la localisation, vous trouverez des villes où l’immobilier est moins cher. 

C’est pour cette raison qu’au moment de préparer votre expatriation, vous devez cibler un secteur géographique en fonction de :

  • Votre budget logement : les prix sont plus faibles dans les terres que sur la côte ;
  • Votre composition familiale : penser à la scolarité et aux moyens de transports (certaines villes sont très mal desservies au Portugal et il est peut être difficile de s’y rendre sans véhicule ;
  • Vos attentes en termes d’infrastructure (hôpitaux, centres commerciaux, loisirs, etc.).

Si vous envisagez de vivre dans un village, pensez à vérifier la présence de quelques grandes villes autour. Et si la première ville aux alentours de chez vous se trouve à 1h30 ou plus, réfléchissez-y à deux fois.

PS : si vous travaillez à domicile 🏠, n’oubliez de vous renseigner sur l’efficacité ou la puissance de la connexion internet (présence d’une antenne MEO, Vodafone, NOS aux alentours ?)

Abonne-toi pour ne rien manquer sur la vie au Portugal 👇