Vivre au Portugal : ce que vous devez (absolument) savoir !

Quand je suis arrivée au Portugal, rien ne s’est passé comme prévu. J’ai décidé de vous en parler.

Le Portugal est-il le pays qu’il vous faut pour y vivre au quotidien ?

Système de santé, scolarité, logement, emploi, démarches, coût de la vie… 

Je vous dis tout. 👇

A la fin de cet article, je vous livre mon avis perso d’expatriée sur la vie au Portugal.

Abonne-toi pour ne rien manquer sur la vie au Portugal 👇

Pourquoi partir vivre au Portugal ?

Le Portugal, élu meilleur pays d’Europe pour s’expatrier

Le Portugal a été élu meilleur pays d’Europe pour les expatriés et le cinquième meilleur au monde selon l’enquête Expat Insider 2021 d’InterNations.

Et en tant qu’expatriée, je ne suis pas surprise de ces résultats.

👉 Cette étude est l’une des plus complètes sur la vie et le travail à l’étranger : elle a classé 59 destinations basées sur plusieurs critères, y compris :

  • La qualité de vie ;
  • Le coût de la vie ;
  • Les finances personnelles ;
  • Le travail à l’étranger ;
  • La facilité d’installation​.

Est-ce que c’est bien de vivre au Portugal ?

Si vous voulez mon avis, tous les expatriés qui ont quitté leur pays pour partir vivre au Portugal ont un point commun : ils cherchent une vie paisible et plus sereine.

Et c’est exactement ce que j’ai trouvé au Portugal depuis maintenant 2 ans. 

J’aime retrouver cette proximité avec la nature et vivre de choses simples. Les marchés traditionnels, les petits producteurs locaux, les fêtes de village et tout simplement, la tranquillité d’esprit.

Néanmoins, la vie urbaine reste bien à part dans les grandes villes telles que Porto ou Lisbonne. Tout dépend ce que vous y cherchez.

📢 Il existe un vrai paradoxe au Portugal, et personnellement, c’est ce que j’apprécie ici : le pays peut être à la fois très moderne, comme traditionnel.

Par exemple, la plupart des démarches publiques sont digitalisées, les centres commerciaux sont rénovés, les services à la pointe de la technologie… En face, les traditions restent ancrées dans les habitudes de vie et la population est très attachée aux coutumes.

Je pense d’ailleurs que c’est cette rencontre entre modernité et « vie à l’ancienne » qui séduit autant les expatriés.

Comment partir vivre au Portugal en 2024 ?

Vivre au Portugal : les démarches avant de partir

Bien souvent, les démarches administratives sont le principal sujet de préoccupation des futurs expatriés.

Personnellement, c’était mon cas.

Mais ce qui m’a frappé, c’est que finalement, les sujets pour lesquels je stressais n’étaient pas insurmontables. Et à l’inverse, j’ai été surprise par d’autres complications à gérer.

Je vous en parle plus loin.

Aujourd’hui, les structures commencent à fleurir pour vous accompagner dans votre projet d’expatriation.

Et c’est une bonne chose !

Parfois, investir quelques sous pour soulager sa charge mentale, et son temps, c’est appréciable.

👉 Consultez la liste des 20 formalités à effectuer avant de partir vivre au Portugal.

Les formalités essentielles pour partir vivre au Portugal en 2024

Chaque démarche dépend de votre situation personnelle (emploi, scolarité, animaux de compagnie…).


Par ailleurs, si vous êtes luso-descendant et que vous détenez déjà la nationalité
portugaise, vous partez avec un avantage.

Si vous n’avez pas la nationalité portugaise, vous devrez obtenir :

Je vous explique comment obtenir facilement et rapidement un numéro fiscal portugais dans mon article dédié. 😉

Le gouvernement portugais met en place des aides financières destinées aux familles de luso descendants qui reviennent vivre au Portugal.

C’est le “Programa Regressar”. Le programme offre différentes aides financières, notamment pour le déménagement et la recherche d’emploi.

Quelles sont les conditions pour s’installer au Portugal ?

Pour partir vivre au Portugal, vous devrez respecter les conditions suivantes :

  • Transférer votre résidence fiscale officiellement si vous y vivez plus de 183 jours par an ;
  • Obtenir un NIF dès votre arrivée ;
  • Obtenir un certificat de résident européen si vous n’avez pas la nationalité portugaise (Certificado do Registo de Cidadão da UE – CRUE)
  • Déclarer votre permis de conduire étranger à l’IMT.

Trouver un logement pour vivre au Portugal

Je pense qu’il y a deux grands piliers à votre futur projet d’expatriation :

Si vous avez validé ces deux critères, vous êtes déjà prêts.

Une baisse des prix de l'immobilier pour 2024 !

Ces 3 dernières années, les prix des biens immobiliers à l’achat ont augmenté entre 1% et 25% selon les régions.

C’est énorme.

Pour vous donner un ordre d’idée, acheter dans certaines régions, notamment Lisbonne, reste aussi chères que dans quelques grandes villes françaises (Lille, Toulouse ou Montpellier par exemple).

Mais bonne nouvelle ! Depuis début 2024, les prix de l’immobilier sont (globalement) en chute libre. 

Bien entendu, tout dépend du coin où vous avez choisi de poser vos cartons. Sur Lisbonne par exemple, ça reste compliqué.

Mais ailleurs et particulièrement dans l’intérieur du pays, les professionnels de l’immobilier déclarent une baisse des prix de l’immobilier.

Acheter un bien immobilier moins cher au Portugal

Un conseil : pour viser les villes les moins chères du Portugal, éloignez-vous des côtes.

Les prix des biens immobiliers vers l’intérieur du pays sont jusqu’à 7 fois moins chers que sur le littoral.

Toutefois, si vous souhaitez acheter et avoir recours à un prêt immobilier, vous apprécierez de pouvoir étaler votre prêt jusqu’à 30 à 35 ans.

C’est plus cher à long terme, mais ça vous permet d’obtenir une mensualité plus faible.

Attention quand même aux taux variables des banques portugaises 😅.

Quels sont les prix des loyers pour vivre au Portugal ?

A la fin du premier trimestre 2024, le prix des loyers au Portugal s’élève en moyenne à 15,8 € le mètre carré.

Mais attention, il existe quand même de grandes disparités entre les différentes villes sur le territoire (à partir de 6€ le mètre carré dans un petit village et jusqu’à 20€ le mètre carré sur Lisbonne).

👉 En moyenne, le prix d’un appartement 3 pièces à louer au Portugal varie entre 650 € et 1000€ par mois selon la zone.

Les prix des loyers au Portugal varient du simple au double selon le type de bien et le secteur que vous visez. Vous trouverez des appartements à louer dès 250 € par mois, et des logements plus grands ou au cœur des grandes villes pour 1000 €.

Enfin, il faut quand même noter que les prix des biens à louer au Portugal sont moins chers dans l’intérieur du pays comparé au littoral.

Comment trouver une location pour vivre au Portugal ?

Si vous ne savez pas où acheter ou que vous attendez de trouver du travail pour emprunter, vous pouvez louer.

Est-ce qu’on trouve facilement une location longue durée quand on arrive au Portugal ?

C’est pareil, tout dépend du coin. 🤷‍♀️

Dans certaines villes, le marché de la location est tout simplement bouché.

Les listes d’attente sont interminables et aucune annonce de logement à louer en ligne.

Tout se fait par bouche à oreille car certains propriétaires sont très strictes : ils recherchent le profil parfait.

Mais la galère n’est pas la même sur tout le territoire.

Habiter au Portugal via la location de courte durée

Si vous n’êtes pas encore propriétaire au Portugal et que vous ne trouvez pas de location longue durée, je vous conseille d’opter pour une location saisonnière.

Pour le coup, vous trouverez des logements un peu partout sur le territoire.

Côté tarif, c’est un peu plus cher selon le type de bien. Il faudra compter entre 30 et 60€ la nuit hors saison (et jusqu’à 2 fois plus cher en période estivale).

C’est un petit budget à prévoir avant l’installation, mais une excellente solution alternative pour partir sereinement, et sans engagement. 👌

Vivre au Portugal à l'année dans un mobil-home

Dernière option plutôt en vogue : vivre au Portugal dans un mobil home (qu’on appelle aussi des “maisons préfabriquées”).

Selon vos attentes et votre budget, vous trouverez des campings ouverts toute l’année qui vous permettent de louer un mobil home. 

✅Mais la solution qui attire de plus en plus les expatriés au Portugal reste la fabrication sur mesure de maisons mobiles. Une bonne  alternative quand le budget ne suit pas.

Et pour cause, comme ces constructions n’ont pas de fondations, les prix sont bien moins chers et oscillent entre 10 000 € et 40 000 € selon la surface souhaitée.

Vous trouverez des maisons préfabriquées à partir de 600 € le mètre carré.

Trouver du travail pour vivre au Portugal

Comment trouver du travail avant de partir ?

Avec le logement, la profession est le second pilier de votre expatriation au Portugal. 

Il est donc préférable d’organiser cet aspect en amont (2 à 4 mois avant votre départ), sauf si vous possédez une petite enveloppe financière pour vivre en attendant. 🙂

Le « Programa Regressar » mis en place par le gouvernement portugais et destiné aux familles « d’emigrantes », peut aussi vous aider à trouver un emploi avant votre départ.

 

Professions les plus recherchées et salaire minimum portugais

Si vous projetez de travailler au Portugal, voici ce que vous devez savoir sur le marché du travail :

Mais attention à ce qu’on attend !

Les employés portugais qui perçoivent le SMIC ont d’autres avantages comme les paniers repas et ils sont payés sur 14 mois. Il faut en tenir compte.

En plus, il existe aussi des jobs bien payés au Portugal, et on en parle pas assez. Par exemple, un employé de banque gagne presque autant qu’un banquier en France.

Bien qu’une bonne maîtrise du portugais vous aidera à trouver un emploi, ce n’est pas obligatoire non plus.

Vous pouvez très bien trouver du travail en français 👇

Vivre au Portugal et travailler pour la France

Vivre au Portugal et travailler en France, c’est tout à fait possible. C’est d’ailleurs mon cas.

Si vous souhaitez partir vivre au Portugal et travailler pour la France, trois possibilités s’offrent à vous :

  1. Travailler en freelance pour des clients français (vous pouvez garder votre entreprise française à condition que celle-ci garde l’adresse de son siège social en France) ;
  2. Être embauché par une entreprise française qui se délocalise au Portugal : si l’employeur l’accepte, vous pouvez négocier un revenu français ;
  3. Être embauché par une entreprise française en 100 % télétravail. Dans ce cas, vous devrez quand même déclarer à votre employeur que vous résidez au Portugal, au moins dans un souci de droits sociaux (et notamment d’accès aux services de soins publics).

 

Si vous ne parlez pas portugais et que vous recherchez un job en français, travailler dans un call center est une bonne solution.

Il s’agit d’un emploi 100% en télétravail.

Par contre, même si vous parlez français, le salaire appliqué sera portugais. Vous serez soumis au marché de l’emploi et à la réglementation portugaise.

Selon moi, c’est une bonne solution pour s’immerger en douceur dans la vie portugaise.

Travailler en tant que freelance

Enfin, si vous êtes freelance, vous pouvez conserver votre clientèle et exporter votre entreprise individuelle au Portugal.

Vous pourrez laisser la domiciliation de votre entreprise individuelle dans votre pays d’origine. Mais à condition d’y conserver une adresse pour le siège social (de la famille, ou même une société de domiciliation).

Si tel est le cas, vous devrez déclarer vos revenus dans les deux pays.

Le coût de la vie
au Portugal

Vivre au Portugal avec 1000 €, c'est possible en 2024 !

En 2024, le Portugal subit également l’inflation qui touche l’Europe. 

Alors pour aider les portugais à mieux s’en sortir cette année, le gouvernement a décidé de supprimer la TVA sur une liste de produits alimentaires essentiels (fruits, légumes, viandes, laitages et produits céréaliers). 

Néanmoins, les produits transformés exportés, sont plus chers qu’en France.

Autrement dit, si vous avez l’habitude de consommer des produits français industriels, tels que des pizzas, des nuggets, ou même des confiseries chocolatées par exemple, vous verrez votre facture flamber ! 

👉 C’est donc tout à fait possible de vivre avec 1000 € par mois au Portugal, mais vous devez changer votre manière de consommer.

Cette démarche passe notamment par un mode d’alimentation plus sain à base de fruits et légumes.

❌ Et bien entendu, bannissez les produits transformés qui coûtent très chers au Portugal !

Pour finir, les charges fixes telles que les abonnements téléphoniques, la facture d’énergie ou encore les assurances sont au global aussi cher qu’en France, en Belgique ou en Suisse. Mais ce type de dépense varie en fonction de l’utilisation de chacun.

Vivre au Portugal pour un français, un Suisse, ou un Belge, nécessite de modifier ses habitudes de consommation. Ce qui nécessite un retour aux produits de base, non transformés.

Combien faut-il gagner pour bien vivre au Portugal ?

Pour bien vivre au Portugal, le salaire minimum local reste souvent insuffisant (en tout cas si vous aviez l’habitude de vivre avec plus).

Et ce, même s’il n’est pas aussi faible qu’on ne l’imagine puisqu’on est payé sur 14 mois, et qu’on dispose d’avantages pour manger.

Mais comme en France ou tout autre pays européen, un couple avec un train de vie “standard” a besoin d’environ 2500 € pour vivre correctement au Portugal.

Néanmoins, ces notions restent des critères qui varient en fonction des habitudes de consommation de chacun, mais aussi de la composition familiale.

🖐 Mon avis : plus votre foyer sera auto-suffisant (production d’énergie, fruits et légumes, puit, etc) plus vous vivrez confortablement. D’ailleurs, c’est aussi un beau projet de vie, et c’est ce que nous essayons de construire petit à petit.

 

Les secteurs où les prix restent raisonnables

La main-d’oeuvre portugaise étant moins chère, certains services de la vie quotidienne sont moins coûteux.

Parmi les secteurs aux tarifs abordables on distingue par exemple :

En arrivant, on a vite constaté que nos habitudes de consommation devaient changer. Par exemple, nous n’achetons plus que des produits portugais. Le goûter des enfants se constitue uniquement de fait maison (plus de biscuits ni de gâteaux industriels).

Par la force des choses, on a adopté une alimentation bien plus saine, bon pour la santé, et bon pour le portefeuille. 👌

Vivre sa retraite au Portugal

Si vous êtes retraité et que vous partez vivre au Portugal, vous pouvez bénéficier pendant 10 ans des avantages fiscaux du statut RNH.

C’est donc l’occasion de réaliser de belles économies sur ce poste de dépense.

Le budget moyen pour vivre sa retraite au Portugal varie en fonction des habitudes de chacun. Mais le plus souvent, votre niveau de vie de retraité s’améliore en vous installant au Portugal.

Et pour cause, les tarifs des différents services dont les retraités sont coutumiers sont bien moins chers qu’en France par exemple (grâce au coût de la main d’œuvre moins élevé).

Vous pourrez donc facilement vous accorder un budget beauté mensuel (coiffeur, esthéticienne…) et manger au restaurant sans vous ruiner. 👍

Mais encore une fois, tout dépend de vos habitudes de consommation, et du secteur dans lequel vous vous installez.

Abonne-toi pour ne rien manquer sur la vie au Portugal 👇

Se soigner quand on vit au Portugal

Le système de santé portugais se divise en deux branches :

Le système de santé public : comment ça marche ?

Au Portugal, la « sécurité sociale » est nommée SNS (Serviço Nacional de Saúde).

Dans les faits, tout le monde peut profiter du système public, même les étrangers qui n’ont jamais cotisé au Portugal.

En arrivant au Portugal, vous devrez vous inscrire au centre de santé (« centro de saude ») de votre ville.

On vous attribuera un “médecin de famille”, 👨‍⚕️ qui est l’équivalent du médecin traitant en France.

Dès que vous avez le moindre problème de santé, c’est à lui que vous devez vous adresser.

Vivre au Portugal avec une pénurie de médecin

Dans le processus de soin public, c’est le médecin de famille qui vous oriente vers un spécialiste. Mais attention, certaines régions du Portugal manquent de médecins de famille.

Si votre centre de santé ne peut vous en attribuer, pas de panique. 🖐

Vous pourrez toujours consulter le médecin de garde du centre de santé en cas d’urgence.

🏥Les urgences de l’hôpital public fonctionnent très bien : les patients sont pris en
charge selon l’état d’urgence et les médecins sont (en principe) à l’écoute.

Le prix d'une consultation dans le public

Les tarifs pour une consultation médicale dans le public au Portugal sont les suivants :

Gratuit pour une consultation « simple » avec le médecin de famille ;

7€     pour une consultation chez un spécialiste ;

18€    pour une urgence adulte à l’hôpital (gratuit pour les enfants).

Des délais d'attente beaucoup trop long dans le public

Les délais d’attente sont extrêmement longs pour obtenir un rendez-vous avec un spécialiste dans le public.

Tout dépend du coin, mais en général, vous devrez attendre 4 à 9 mois pour obtenir un rendez-vous avec un spécialiste ou pour un examen.

C’est d’ailleurs toute la raison d’être du système privé qui se décline en parallèle… 👇

Attention à tout ce qu’on entend sur les délais du  système de santé public portugais. 

Peu le savent, mais il existe aussi des solutions dans les cas grave (comme pour un cancer ou autre affection longue durée) : si les délais sont trop courts dans le système public, la Sécurité Sociale peut prendre en charge certains frais engagés dans le privé.

Bien entendu, sous conditions.

Système de santé privé et mutuelle

Le système privé au Portugal fonctionne très bien, mais pour ne pas se ruiner, il faut avoir une mutuelle santé.

❌ Contrairement à la France, les deux systèmes de santé ne sont jamais liés.

Autrement dit, en dehors de la prise en charge de votre mutuelle, la Sécurité Sociale ne rembourse pas les consultations du privé. 

Mutuelle santé au Portugal : combien ça coûte ?

Sans surprise, plus votre mutuelle offrira de garanties, plus elle sera chère.

Alors combien ça coûte une assurance santé au Portugal ?

Certaines mutuelles offrent une couverture correcte à partir de 15€ par mois et par personne.

  • Sans mutuelle, la consultation avec un spécialiste vous coûte entre 80€ et 120€ selon les professionnels.
  • Avec une mutuelle, vous ne paierez plus que 15€ à 30€ en moyenne.

Des délais rapides dans le privé

L’avantage majeur du système privé est que les prises de rendez-vous sont très rapides.

👉 Dans le privé, il n’est pas rare d’obtenir un rendez-vous dans la semaine.

Les professionnels de santé sont réputés pour être sérieux et recommandables, mais je laisse à chacun le temps de se faire un avis sur ce sujet.

Vivre au Portugal sans parler portugais

Vivre au Portugal sans parler portugais, c'est possible

La langue reste souvent un frein à l’expatriation pour ceux qui ne la maîtrisent pas. Ça a été mon cas.

Mais à ce sujet, j’ai fait plusieurs constats rassurants :

Progresser en portugais quand on part de zéro

Dans la vie de tous les jours, la barrière de la langue n’est pas un réel handicap pour celui qui sait se débrouiller.

Cependant, la grande difficulté reste lors des échanges formels (procédures administratives, réunion scolaire, négociations…).

Au départ, je me suis aussi sentie frustrée lorsqu’il s’agissait de défendre mes
opinions ou de faire face à une injustice.

Car oui, il faut de la patience pour affronter les administratifs portugais (comme partout). Mais maîtriser la langue est un atout majeur dans ce genre de situation.

Par ailleurs, vous apprendrez le portugais très rapidement en oubliant vos freins : lancez-vous et parlez avec les locaux comme vous le ressentez. Les portugais sont très compréhensifs et faciliteront votre intégration.

En complément, vous pouvez prendre des cours de portugais en visio.

Personnellement, j’ai choisi une professeure de portugais parmi différents critères sur le site Preply et j’en étais très satisfaite. J’ai donc reçu des cours de portugais en visio pendant 6 mois avant notre départ.

Pour m’aider au quotidien, j’utilise l’application « La conjugaison portugaise LOBS ».

Mon plus gros point faible était la conjugaison des verbes irréguliers et je m’améliore de jour en jour.

👍 Deux ans plus tard, je suis capable de tenir une conversation en portugais dans un langage basique, mais tout à fait compréhensible.

Le portugais et les enfants

Si vos enfants ne parlent pas le portugais, ils apprendront plus vite que vous.

Et sans le moindre accent ! 😯

Le système cérébral des enfants est bien plus réceptif que celui des adultes.

Finalement, c’est pour nous qu’on devrait s’inquiéter !

En ce sens, choisir une école publique portugaise leur permettra de progresser encore plus rapidement.

D’autant plus qu’il existe au Portugal un système d’accompagnement spécifique pour aider les petits portugais qui apprennent la langue.

La scolarité
au Portugal

École publique, privée ou internationale ?

Lorsqu’on s’expatrie au Portugal avec des enfants, la question de la scolarité reste préoccupante.

École publique ? Privée ? École internationale ? Ce sujet est propre à chacun.

Si vous souhaitez que vos enfants gardent un lien fort avec la France, voici quelques exemples d’établissements scolaires français au Portugal.

Vous devrez compter entre 300 et 500€ par mois pour scolariser vos enfants dans ces établissements.

Mais si vous n’avez pas le budget pour inscrire votre enfant dans un établissement scolaire français ou internationale, rassurez-vous (je ne l’avais pas non plus^^).

Il existe au Portugal de nombreux dispositifs qui permettent à votre enfant une transition scolaire douce : c’est le cas du dispositif PLNM (Portugais Langue Non Maternelle) au sein de l’école publique ou encore d’autres mesures pour permettre à votre enfant de garder un lien scolaire solide avec la langue française. Je vous en parle plus en détail dans mon e-book sur l’école au Portugal.

Le rythme scolaire quand on vit au Portugal

A première vue, les petits portugais suivent un rythme scolaire plus dense que les français.

Ils ont école du lundi au vendredi (même le mercredi), quel que soit leur niveau.

La journée commence à 9h et se termine à 15h30-16h ou 17h30 pour ceux qui souhaitent participer aux activités extra-scolaires (AEC).

Lors de ces activités complémentaires, l’école accueille les élèves tous les jours de 15h30 à 17h30 et ils font du sport, de l’informatique ou encore de l’art plastique.

Au Portugal, il y a moins de vacances scolaires qu’en France. Les vacances de la Toussaint n’existent pas (mais l’année scolaire commence mi septembre) et les élèves n’ont pas de vacances non plus en février.

Partir vivre au Portugal en famille

Vivre au Portugal est le projet d’expatriation idéal pour une famille francophone.

Les portugais sont passionnés des enfants : vos petits bouts (grands ou petits) y seront traités comme des rois.

D’ailleurs, c’est un sujet que j’aborde souvent dans mon e-book sur la scolarité au Portugal. Les enseignants sont comme une deuxième famille pour les petits portugais. L’école est un lieu d’apprentissage et de détente.

Enfin, au Portugal, toutes les infrastructures sont pensées pour le confort des familles.

Par exemple, j’apprécie personnellement les toilettes adaptées aux enfants dans les magasins, les salles d’allaitement ou encore le fait de pouvoir manger tous ensemble un repas issu de restaurants différents dans les centres commerciaux.

Ce sont des petits détails du quotidien auxquels je me suis habitués et dont j’aurai désormais du mal à me passer.

Malgré un rythme scolaire plus soutenu en apparence, mes enfants sont bien moins fatigués qu’en France.

Selon moi, c’est lié à une ambiance scolaire moins stricte et moins stressante au quotidien. Ce qui ne veut pas dire pour autant que le niveau est moins bon. C’est tout simplement une autre manière d’enseigner.

Avantages et inconvénients

Pour vous éclairer dans votre choix d’expatriation, j’ai décidé de rassembler ici ce qui (selon moi) constitue les avantages et les inconvénients d’une nouvelle vie au Portugal.

Les avantages de vivre au Portugal

Voici les principaux avantages ressentis par la plupart des expatriés au Portugal :

  • Une vie plus paisible et plus sereine (moins de stress) ;
  • Une meilleure qualité de vie ;
  • Un sentiment de sécurité au quotidien ;
  • Des prix immobiliers globalement plus faibles (varie selon les secteurs) ;
  • La plupart des portugais parlent français ou au moins anglais ;
  • Idéal pour une vie familiale ;
  • Le coût de la vie légèrement moins cher ;
  • Une meilleure alimentation (plus saine et moins industrialisée).

Les inconvénients de la vie au Portugal

Voici une liste des inconvénients ressentis par la plupart des expatriés au Portugal :

  • Des services administratifs très lents ;
  • Une fiscalité sévère pour les moyens et hauts revenus ;
  • Des prix parfois plus élevés pour les « étrangers » ;
  • La fin du statut fiscal avantageux RNH (Résident Non Habituel) ;
  • Très peu d’aides financières pour les personnes en difficulté ;
  • Le salaire minimum presque 2 fois moins élevé qu’en France ;
  • Un système de santé publique défaillant (mais un système de santé privé qui fonctionne très bien).
Ebook école portugal

📕 Le 1er guide en français sur la scolarité au Portugal (édition 2024)

Abonne-toi pour ne rien manquer sur la vie au Portugal 👇

Mon avis "tranché" d'expatriée sur la vie au Portugal 👇

La majorité des expatriés qui partent vivre au Portugal sont satisfaits de leur nouvelle vie. Il arrive cependant que certains souhaitent retrouver leur pays à cause de difficultés d’adaptation.

📢 Je vais vous dire une chose : l’expérience que chacun reçoit dans un projet d’expatriation est très personnelle. On part tous avec un bagage différent et des obstacles qui nous sont propres.

Personnellement, j’aime cette vie au Portugal et je ne regrette pour rien au monde.

Les inconvénients liés à la lenteur administrative (ou la lenteur de tout en général) ne m’affecte pas au quotidien. C’est d’ailleurs ce qui fait la saveur de cette vie « sem stress ».

Comme toute personne qui a quitté son pays d’origine, je ressens parfois un manque.

Mais l’adaptation ici était très douce et les locaux ont toujours tout fait pour nous faciliter la tâche.

Quoi qu’il en soit, le meilleur que je puisse vous souhaiter, c’est de tenter l’expérience…

Foire aux Questions

Pour vivre correctement au Portugal, le revenu moyen idéal d’un couple se situe autour de 2500 € par mois. Néanmoins, tout dépend des habitudes de consommation de chacun. En consommant mieux, il est aussi possible de s’en sortir avec 1000 € par personne. Mais cela nécessite parfois de faire quelques concessions.

Tout dépend du projet de vie que vous envisagez au Portugal. Quitter la France pour vivre au Portugal est une bonne idée si vous êtes en quête d’une vie plus simple, avec moins de stress. Mais tout dépend du coin dans lequel vous vous installez : les grandes villes portugaises vivent au même rythme que les zones rurales françaises par exemple.

Vous trouverez plusieurs communautés de français qui résident au Portugal dans la plupart des grandes villes telles que Porto ou Lisbonne. En Algarve, dans le sud, les français sont de plus en plus nombreux. Enfin, certaines communes en périphérie des grandes villes comme Braga ou Cascais séduisent de nombreux français expatriés.

On entend souvent que la vie quotidienne au Portugal est différente de celle qu’on connaît pendant les vacances. Certes, puisqu’en vacances, vous n’avez pas les mêmes contraintes qu’en période de travail. Néanmoins, les travailleurs portugais sont beaucoup moins stressés qu’en France et le cadre de vie est propice à l’apaisement. Mais en réalité, il est difficile de comparer. Tout dépend de la région que vous quittez, et de celle dans laquelle vous êtes accueilli. 

Oui. La CRAMIF (via l’assurance maladie) continue de vous verser votre pension d’invalidité, même si vous partez vivre au Portugal. Vous devez simplement informer votre caisse primaire d’assurance maladie au moment du départ.

Pour vivre au Portugal, il est recommandé d’avoir au moins entre 1100 € et 1400 € par personne minimum. Il est aussi possible de vivre correctement avec un salaire minimum portugais, à condition d’accepter les restrictions et de mener un train de vie léger.

Finalement, le montant nécessaire pour vivre au Portugal dépend des habitudes de consommation de chacun. Si vous partez avec l’objectif en tête de changer votre train de vie et d’embrasser une vie plus simple, sans artifice, le salaire minimum portugais est envisageable.